Les 10 erreurs à ne pas commettre dans l’aménagement de votre cuisine

Posted on: 08/09/2015, by :
Chabert Duval, cuisiniste à Toulouse Portet

Conseils pour votre cuisine équipée

La cuisine est le centre de nombreuses activités : cuisine, rangement, lavage, manger ! C’est pourquoi l’aménagement de cette pièce devenue une pièce à vivre à part entière dans nos intérieurs, n’est pas à prendre à la légère.

Pour vous aider à concevoir et à aménager votre cuisine, voici les 10 erreurs à éviter absolument :

Erreur n°1 : ne pas respecter le « triangle d’activité »

Le « triangle d’activité » ??? Votre cuisiniste Chabert Duval vous le dira, c’est LA base à respecter dans la conception de votre cuisine. Ce triangle représente l’espace des tâches répétitives dans la cuisine, soit le rangement, la cuisson et le lavage. C’est-à-dire le réfrigérateur, la table de cuisson et l’évier. Rien ne doit venir entraver vos déplacements entre ces 3 espaces essentiels. Voici le schéma qui représente ce fameux triangle : Pour respecter et faciliter vos déplacements en cuisine, veillez à installer ces trois postes à proximité et à distance égale. Les autres appareils ménagers doivent graviter autour du triangle. Dans une logique similaire, on va du propre au sale dans cette pièce, donc l’évier doit être placé près de la poubelle.

schema-triangle-activite-cuisine--chabert-duval

Erreur n°2 : pas assez de rangements

Dans votre cuisine, il faut pouvoir vous y retrouver facilement entre les aliments, les ustensiles et la vaisselle. Pour pouvoir ranger un maximum de choses dans votre cuisine, choisissez des placards qui grimpent jusqu’au plafond. La surface de la crédence offre aussi la possibilité de fixer des barres avec crochets et d’y suspendre vos ustensiles. N’oubliez pas non plus les placards d’angle, pour maximiser le rangement dans le moindre recoin, les tiroirs invisibles sous le four ou les porte-verres à fixer sous vos placards pour optimiser l’espace.

Meuble_Rideau-chabert-duval-toulouse

Erreur n°3 : sous-estimer la surface de votre plan de travail

Le plan de travail est un espace très important dans votre cuisine : vous devez pouvoir préparer les repas, déposer les plats ou la vaisselle, ainsi que le petit électroménager. C’est au niveau du plan de travail que vous passez le plus de temps. Donc ne négligez pas la profondeur du plan de travail, qui correspond généralement à la profondeur des meubles de cuisine, entre 60 et 65 cm, ni sa surface. Un plan de travail de 65 cm offre plus d’espace pour vos activités mais permet également de prévoir un espace vide derrière le caisson, pour éviter de découper le fond et laisser passer les tuyauteries.

Erreur n°4 : faible luminosité

La cuisine est devenue une véritable pièce à vivre, pièce dans laquelle on mage, on partage, on travaille… c’est pourquoi ile est important de s’assurer un confort visuel avec un éclairage adapté. L’éclairage dépendra de la configuration de votre cuisine : Si votre cuisine est ouverte, vous pourrez installer plusieurs suspensions soigneusement alignées au-dessus de votre plan de travail. Si votre cuisine est fermée, une suspension centrale conviendra parfaitement. Dans les deux cas, l’essentiel sera surtout d’éclairer les espaces clés de la pièce où sont concentrées les principales activités (évier, cuisson et rangement) avec des spots lumineux installés au plafond, sous les placards, ou des baguettes LED fixées sur les meubles…

Erreur n°5 : pas de crédence pour le plan de travail

Il faut impérativement poser une crédence pour protéger vos murs des projections et autres éclaboussures. De plus, la crédence est devenue une déco à part entière pour finaliser le design de votre cuisine. Si votre crédence prend peu d’espace (la crédence fait en moyenne 8 mm d’épaisseur), elle est tout aussi esthétiquement importante que votre plan de travail, auquel bien évidemment, elle doit s’accorder. Stratifié, inox, acrylique ou verre : à vous de choisir selon vos goûts. Pour un usage pratique, optez pour une crédence magnétique !

Erreur n° 6 : hotte non adaptée à la pièce

Les hottes sont devenues de véritables objets design dans nos cuisines, on en oublierait presque leur fonction première qui est de limiter les vapeurs de cuisson, les odeurs et les dépôts de graisse sur les murs. Bien qu’esthétique, la hotte doit aussi être performante et adaptée à l’agencement de votre cuisine. Dans le choix de vos meubles de cuisine, ne négligez pas la hotte au-dessus de la table de cuisson. Hotte murale ou pour îlot central, l’important est surtout de prendre en compte les mesures de la pièce et ses contraintes techniques avant de la choisir. Votre façon de cuisiner influera aussi le choix de votre hotte (vapeur, friture, wok…). Même si de nombreuses hottes proposent la double fonction – recyclage ou extraction, vous serez peut être amené à faire un choix.

CASSIOPEE par Chabert Duval

Erreur n°7 :  un sol trop salissant

Votre cuisine est soumise aux constantes allées-venues, aux éclaboussures d’eau et de graisse. Donc si vous ne voulez pas être esclave du nettoyage de votre sol, optez pour un sol peu salissant, comme les indémodables sols en carrelage ou en grès cérame, tous les deux faciles d’entretien. Autres possibilités : les carreaux de ciment, le PVC ou le bois traité. Dans le cas d’une petite cuisine ouverte, choisissez un sol différent du reste de la pièce, qui permettra visuellement de démarquer l’espace cuisine de l’ensemble. Idem pour la kitchenette d’un studio : si la moquette domine au sol, optez pour un tapis vinyle pour la cuisine.

 

Erreur n° 8 : multiplier les matériaux

Nous parlons ici de design et d’harmonie visuelle. Si dans votre salon, vous n’allez pas mixer plus de trois couleurs, en cuisine vous n’allez pas non plus multiplier les matériaux. Et c’est aussi une question d’ordre pratique ! Choisissez trois matériaux maximum pour l’ensemble de votre cuisine. Exemple : optez pour des placards en bois et un plan de travail en céramique. De même vous choisirez une crédence qui se rapproche au mieux de votre plan de travail pour faciliter la jonction entre les deux. Ce conseil s’applique évidemment aussi pour les couleurs : deux teintes phares sont suffisantes. Exemple : si votre mobilier de cuisine est en bois clair, choisissez une teinte noire pour l’électroménager, la hotte, en passant par la cafetière et le four.

Erreur n° 9 : pas assez de prises électriques

Accordez une grande attention aux prises électriques et à leur emplacement. Vous devez pouvoir brancher tout votre petit électroménager (cafetière, grille-pain, robots multifonctions, votre tablette…) en même temps sur votre plan de travail. Bien entendu, il faut veiller à tenir les prises éloignées du point d’eau. Pour être sûr de ne pas en oublier, calculez le nombre d’appareils que vous possédez : le petit électroménager, mais également réfrigérateur et cuisinière. Ensuite, prévoyez des prises en majorité sur la crédence de façon à pouvoir tous les brancher en même temps. Il est conseillé de laisser une hauteur de 5 cm entre le plan de travail et la prise. Pensez également aux prises encastrables qui viennent se cacher dans le plan de travail et qui sont plus esthétiques.

 

Erreur n°10 : négliger l’espace recyclage

Le recyclage des déchets étant maintenant appliqué partout, les nouvelles poubelles de tri sélectif vous permettront d’être écolo sans contrainte. Prévoyez trois bacs minimum dans un grand tiroir coulissant : un dédié à la poubelle des ordures, un autre pour les plastiques et cartons, et le dernier pour le verre. Si l’espace vous le permet, vous pouvez aussi ajouter un bac pour tous ces équipements qu’on ne sait jamais où jeter, type ampoules ou piles.

poubelle-chabert-duval-toulouse

Source : Elle Maison

Facebooktwitterpinterest
Voir les modèles de cuisines